Comment cultiver le romarin

Le romarin (Rosmarinus officinalis) est relativement facile à cultiver, ce qui en fait un bon choix d’herbe pour tout jardin ou jardin de maison. Sa saveur piquante et son arôme de pin font du romarin un ingrédient populaire dans les repas. Les variétés dressées sont les meilleures pour une utilisation à l’état frais ou sec.

romarin

Le romarin (Rosmarinus officinalis) est relativement facile à cultiver, ce qui en fait un bon choix d’herbe pour le jardin ou le jardin de maison. Sa saveur piquante et son arôme de pin font du romarin un ingrédient populaire dans les repas. Les variétés dressées sont les meilleures pour une utilisation à l’état frais ou sec.

Son contenu en principes actifs est très complet. Ses huiles essentielles sont largement utilisées pour leurs propriétés en plus de leur usage culinaire.

Le romarin est originaire de pratiquement tout le bassin méditerranéen et de la mer Noire. Aujourd’hui, sa répartition naturelle couvre le bassin méditerranéen. Il appartient à la famille des lamiacées comme la marjolaine, le basilic ou la menthe.

Voici notre meilleure sélection de romarin du moment :


Le persil a besoin de sols bien nourris et humides, avec un bon drainage. Il peut être en plein soleil ou partiellement ombragé, il préfère au moins 6 à 8 heures de soleil par jour.

Contre la tyrannie des cauchemars, la cure d’hypnose télévisuelle. Moins nocive que les somnifères et beaucoup plus efficace que la tisane de romarin.

Sigrid Baffert

Utilisations et propriétés du romarin

Usage culinaire

Le romarin est une herbe aromatique qui a un arôme fort mais agréable. Son utilisation a été et reste un excellent condiment pour de nombreux plats tels que les ragoûts, les plats de riz, les légumineuses et les viandes grillées, le poisson… Comme il a un arôme puissant, il est toujours conseillé de ne pas en ajouter trop car cela peut finir par masquer les saveurs de l’élément principal du plat. Il est également largement utilisé pour la fabrication d‘huile d’olive ou de vinaigre aromatisé au romarin, en laissant macérer un ou deux rameaux frais pendant un certain temps.

Utilisation médicinale

Le romarin possède un grand nombre de principes actifs, notamment dans son huile essentielle (1-2%) qui contient un grand nombre de composants organiques du groupe des terpénoïdes. Parmi eux, le cinéol (le plus abondant), le bornéol et le camphre qui sont les 3 plus abondants dans l’huile essentielle. Le cinéol 1,8 est également connu sous le nom d’huile d’eucalyptus car il est très abondant dans les arbres de cette espèce. Il contient également une forte teneur en tanins.

Elle a été et est utilisée pour ses propriétés diurétiques, comme tonique, antispasmodique si elle est prise en infusion. (la saveur de l’infusion est très amère). L’huile essentielle est utilisée pour les douleurs musculaires, les troubles rhumatismaux en raison de son effet anti-inflammatoire. D’autres propriétés sont antiseptiques, cicatrisantes et désinfectantes.

Avantages dans le jardin

Il peut être un brise-vent efficace, il est beaucoup utilisé comme haie, ainsi nous pouvons délimiter avec du romarin les limites de la parcelle ou un morceau près du jardin comme brise-vent.
Ses fleurs attirent les insectes pollinisateurs, un aspect qui sera utile pour augmenter la pollinisation naturelle dans le verger (courgettes, tomates…) et donc améliorer la productivité. De plus, la période de floraison est très longue (de février à novembre), et dans certains cas, elle peut même durer toute l’année.
En raison de sa facilité de culture (comme nous le verrons), il est incroyablement facile à entretenir dans le verger ou le jardin aromatique.

La culture du romarin dans le verger

Plantation et premiers soins à apporter

Au moment de la plantation et de la multiplication, nous pouvons le faire, soit de manière végétative, soit par des semences, bien que la deuxième méthode ne soit pas utilisée pour la longue durée de germination dont ils ont besoin. De la première forme, ce sont des tuteurs sélectionnés entre 10 et 15 cm à la fin de l’été ou des principes d’automne et ils sont placés dans des pots de fleurs, avec un substrat moyennement humide et à bonne température. Si nous constatons des problèmes d’enracinement, nous pouvons chercher un produit d’enracinement que l’on trouve dans de nombreuses pépinières et magasins du secteur. Plus ou moins en 2 mois, ils sont prêts à être transplantés sur le terrain. Il est conseillé de protéger la plante dans ses premiers stades de développement du froid hivernal si elle est très dure (gelées fréquentes) avec des plastiques, etc.

Le climat et l’exposition au soleil

C’est une plante incontestablement méditerranéenne, donc le climat dont elle a besoin sera méditerranéen. Il tolère très bien les températures élevées et l’exposition solaire bien qu’au-dessus de 35ºC il arrête sa croissance. En tout cas, c’est une plante qui est très résistante au froid aussi, donc si elle s’acclimate peu à peu, elle peut être maintenue même avec de la neige et des gelées hivernales (sa température de croissance de base est de 2ºC). On peut trouver du romarin dans les montagnes froides mais ils sont déjà acclimatés. Si nous achetons ou coupons une petite plante et qu’au début nous lui donnons un bain de gel et de neige, elle ne tiendra pas. Il est donc conseillé de les protéger du froid.

Le sol, l’arrosage et le fertilisation

Lorsque vous le plantez dans votre jardin, veillez à ce que le sol ait de bonnes conditions de drainage et soit moyennement sec (il tolère la sécheresse et renforce ses racines). Son pH est d’environ 6 et 7,5, si l’on parle de pH optimal, mais il passe de 5 à 9. Allons, nous n’aurons pas de problèmes avec l’acidité ou l’alcalinité de notre sol. D’ailleurs, si vous avez des doutes sur le pH de certains légumes de votre jardin, vous pouvez les résoudre dans notre article sur le pH des plantes.

Il peut résister à la sécheresse, il pousse dans des sols calcaires même pauvres en matière organique bien que vous puissiez ajouter du compost pour améliorer considérablement son développement. Si nous la cultivons à proximité du verger, la qualité du sol sera sans doute meilleure, de sorte que l’exubérance de la haie sera plus grande et que le travail pourra donc conduire à des actions de contrôle et de taille pour éviter sa propagation excessive. L’arrosage doit être léger. Il est nécessaire qu’il y ait des périodes de sol sec entre les irrigations. Il supporte bien la sécheresse. A ne pas confondre avec un soutien adéquat. Si l’irrigation pertinente est faite, elle aura un meilleur développement.

La récolte et la conservation

C’est une plante vivace que l’on peut récolter selon les besoins. Si vous voulez le faire sécher, il est préférable de le faire en été, en suspendant les grappes dans un endroit sombre, frais et sec sans dépasser 35ºC. Lorsqu’elles sont complètement sèches, retirez les feuilles des tiges et stockez-les dans des récipients hermétiques.

Les feuilles fraîches peuvent également être congelées dans des sacs en plastique à fermeture éclair pendant une période maximale de six mois.

Comme nous pouvons le voir, le romarin est peut-être l’une des plantes aromatiques les plus faciles à cultiver dans de nombreux climats et sols, il n’y a donc aucune raison de ne pas essayer de le cultiver. Elle se prête aussi très bien à la culture en pots, en jardinières et en balcon.

Energie, Règlement UE N° 1169/2011 (kJ/100 g)1350C
Energie, Règlement UE N° 1169/2011 (kcal/100 g)328C
Protéines, N x 6.25 (g/100 g)4,88C
Glucides (g/100 g)21,5C
Lipides (g/100 g)15,2B
AG saturés (g/100 g)7,37B
Sel chlorure de sodium (g/100 g)0,13B
source : https://ciqual.anses.fr/

Ces articles pourraient vous intéresser :

« En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises. »